xxxxxxxxx
xxxxxxxxx
xxxxxxxxx
xxxxxxxxx
xxxxxxxxx
xxxxxxxxx
xxxxxxxxx
xxxxxxxxx
xxxxxxxxx
xxxxxxxxx

Au service des réseaux culturels et éducatifs depuis 1985

L'ADAV (Ateliers Diffusion Audiovisuelle) est la première centrale d'achat de films sur supports DVD et Blu-Ray réservée exclusivement aux secteurs culturels et éducatifs non-commerciaux (Association Loi 1901 non-subventionnée).

Depuis 1985, l'ADAV fournit le réseau des bibliothèques et des médiathèques, les établissements scolaires (écoles, collèges, lycées, universités), les centres culturels à l'étranger, les associations socioculturelles ou socio-éducatives, etc. qui ont - ou mettent en place - des vidéothèques de prêt et/ou de consultation sur place.

L'ADAV diffuse chaque année des milliers de programmes avec droits spécifiques attachés au support (DVD, Blu-Ray, CD-ROM et DVD-ROM), pour des usages correspondants aux activités des organismes des secteurs culturels et éducatifs non commerciaux : le prêt et la consultation sur place.

Des milliers d'organismes ont ainsi bénéficié de nos services partout en France favorisant la diffusion du cinéma et de l’audiovisuel sur l'ensemble du territoire.

Les missions de l'ADAV


  • VALORISER
  • le patrimoine culturel cinématographique et audiovisuel, notamment issu de la télévision et de la production indépendante.
  • FAVORISER
  • la diffusion de ce patrimoine dans les structures culturelles, éducatives, sociales, de loisirs et au-delà dans le cadre de l'action culturelle.
  • DEVELOPPER
  • par l'ensemble de ses actions des pratiques culturelles novatrices au sein de ces structures.

Un catalogue unique en France

L'ADAV négocie avec l'ensemble de l'édition commerciale (majors compagnies, éditeurs TV, éditeurs commerciaux indépendants) et de l'édition institutionnelle (INA, CNRS, CNDP, CRDP...). L'association travaille également en véritable partenariat avec la plupart des producteurs indépendants français. Elle négocie dorénavant de nombreux programmes à l’international.

La qualité, la compétence et la curiosité éditoriales guident ces relations qui favorisent la diffusion de documents culturels à vocation patrimoniale, généraliste, pédagogique ou ludique, en prise avec la réalité et l'actualité de notre monde, dans toutes ses composantes.

Dans cet objectif, l'ADAV recherche en permanence des programmes à éditer et participe aux festivals et marchés audiovisuels importants et significatifs pour ses réseaux, en France comme à l'étranger.

Les accords de distribution de l'ADAV sont passés exclusivement avec les représentants habilités (détenteurs des droits) : éditeurs, distributeurs, producteurs. C'est avec eux qu'est vérifiée la légitimité de commercialisation auprès des réseaux dits "institutionnels".

Des droits clairement négociés et affichés

Les droits d'usage négociés sont alors signifiés sur tous les programmes et à toutes les étapes : catalogues, bons de livraison, factures, et surtout, étiquettes ADAV fournies avec les supports.

L’étiquetage de chaque support, c’est l’assurance de respecter et de faire respecter les droits et conditions d’utilisation des films acquis.

Le saviez-vous ?

Historiquement, c'est la Direction du Livre et de la Lecture (Ministère de la Culture), qui perçoit la première, dès 1978, les formidables enjeux culturels de l'audiovisuel dans les bibliothèques. Profitant de la dynamique insufflée par la BPI (Centre Georges Pompidou), elle met alors en place les premiers fonds audiovisuels destinés aux bibliothèques publiques sur des supports 3/4 de pouce U-Matic pour de la consultation sur place.

En 1984, une équipe de professionnels de l'audiovisuel venant du secteur culturel réunis au sein de l'association Ateliers Diffusion Audiovisuelle, propose un projet financé par le F.I.C. (Fonds d'Intervention Culturelle), pour développer de nouvelles modalités de diffusion audiovisuelle dans les secteurs culturels. L'initiative est soutenue par l'Institut National de l'Audiovisuel (INA) et de nombreux Ministères : Culture (Direction du Développement Culturel, Direction des Musées, Direction du Livre et de la Lecture), Communication, Jeunesse et Sports, Affaires sociales, Justice (Administration pénitentiaire), Tourisme, Emploi...

Très rapidement, l'ADAV étudie avec la Direction du Livre et de la Lecture (DLL), les modalités de mise en œuvre de vidéothèques de prêt et fait des propositions de programmes adaptés aux bibliothèques publiques respectant 3 paramètres : qualité des films, situation juridique des œuvres, pertinence du prêt aux particuliers à côté de leur fonds pour la consultation sur place.

En 1985, l'ADAV lance son activité de centrale d'achats, et en février 1986, une trentaine de bibliothèques commencent à constituer des fonds spécifiques à partir du 1er catalogue de 250 titres émanant de l'édition commerciale et de la production indépendante.

L'ADAV pose ainsi de nouvelles fondations juridiques, techniques, économiques pour la diffusion non-commerciale dans le secteur culturel. Elle identifie les différentes sources partenaires de l'audiovisuel (commercial, non-commercial, institutionnel...) avant de négocier avec elles les droits d'utilisation des programmes.

MOT DE PASSE PERDU

Si vous avez oublié ou perdu votre mot de passe,
et pour nous permettre de traiter votre demande,
veuillez nous indiquer votre n° de client (ou identifiant) ainsi que votre code postal

Ce numéro figure sur tous les documents échangés avec nos services :
accusés de réception, bons de livraisons, devis, factures...